Le début de notre relation d’allaitement

Par défaut

Quand j’étais enceinte de ma fille, en 2013, je n’avais aucune idée dans quelle aventure je m’embarquais. Je lisais beaucoup sur l’alimentation de la femme enceinte, ce qui me stressait beaucoup. J’avais tellement peur de faire quelque chose qui rendrait mon bébé malade. Ainsi, j’oubliais de me préparer à la vie avec bébé après la grossesse. Je voulais allaiter mon bébé mais je ne me préparais pas beaucoup à l’allaitement. Je croyais que l’allaitement viendrait « naturellement ».

Puis ma fille est née à 36 semaines et elle était de petit poids. Son réflexe de succion n’était pas encore bien développé. De plus, j’avais des mamelons plats. Bébé avait du mal à prendre le sein. Heureusement j’avais « beaucoup de lait » (des heures de contact « peau à peau » avec bébé ont sans doute aidé!). Donc, conseillée par les infirmières à l’hôpital, je lui donnais mon lait maternel exprimé en biberon. Deux fois par jour on essayait aussi d’allaiter via le sein mais avec une téterelle (une petite couverture sur le mamelon en silicone). Plus tard, j’ai appris que les tétines artificielles pouvaient nuire à la production de lait et faire en sorte que bébé confonde le mamelon et la tétine, et finir par refuser le sein.

Après une semaine passée à l’hôpital, bébé pouvait rentrer à la maison. Mon mari et moi étions très stressés! Comment aider notre bébé à survivre et grandir sans l’aide des infirmières et médecins?! Nous achetions différentes marques de bouteilles et coussins d’allaitement. Exprimer mon lait et laver les bouteilles étaient tout un fardeau, surtout avec la fatigue postpartum. De plus, je voulais que mon bébé et moi connaissions l’expérience de l’allaitement directement au sein : je considère que c’est le « droit acquis à la naissance » de mon bébé. Mais je me sentais toute seule et perdue avec le fait que mon bébé avait du mal à prendre le sein.

C’est à ce moment-là que j’ai contacté une marraine d’allaitement par téléphone. Elle m’a donné quelques conseils, mais m’a surtout invitée d’aller à la Clinique Amis des bébés au CLSC afin qu’une infirmière en périnatalité puisse nous aider avec la prise du sein. Alors j’y suis allée, plusieurs semaines d’affilées. Quasiment chaque fois j’y voyais la même infirmière. Elle était très chaleureuse et déterminée à nous aider. Après de nombreuses tentatives, ça y est, ça fonctionnait enfin! Quel bonheur d’enfin pouvoir nourrir mon bébé uniquement avec mon corps: « peau à peau », ses lèvres accrochées à mon mamelon. Il y avait cependant un autre obstacle : mon bébé avait un frein de langue qui l’empêchait de prendre le sein « comme il faut ». Résultat : sans téterelle l’allaitement me faisait très mal. Alors, nous avons fait couper le frein de langue chez le médecin au CLSC. C’était très douloureux pour ma fille. Heureusement, le contact peau à peau et l’allaitement toute de suite après l’opération semblaient la soulager.

Petit à petit, l’allaitement est devenu pour moi un moment de détente et d’intense connexion avec mon bébé. L’acte physiologique de l’allaitement sans téterelle amenait aussi des changements psychologiques chez moi : je me sentais davantage connectée et attachée à ce petit être humain. Quant à moi, sans l’allaitement, je ne pense pas que mon enfant et moi aurions la même relation que nous avons aujourd’hui. Avec le temps, nous avons rencontré d’autres défis dans notre belle relation d’allaitement. Je vous en parlerai dans de futurs articles…

Une réponse "

  1. woww magnifique! j ai aussi les mamelons s plats j ai essayer avec la téterelles mais sa fonctionnais pas les infirmière mont dit que sa serais impossible pour moi d
    y donner le seins vu que j ai des mamelons plats …j ai tirer mon lait quelque jours pour le donner a mon gars mais s étais tres long et cela m épuisais etc… j ai du arrêter mais woww je te trouve super bonne d avoir persévérer et réussit sa prouve a tout le monde que même avec les mamelons plats on peut y arriver 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s