Peau à Peau

Par défaut

Quand j’étais enceinte de ma fille, j’ai appris que pratiquer le peau à peau avec son bébé peut stimuler l’attachement entre enfant et parent. De plus, la position peau à peau aiderait bébé à conserver une température corporelle optimale et à réguler le battement de son cœur et même sa pression artérielle. La proximité avec le parent le rassurerait. Ça aiderait même bébé à prendre du poids.

J’étais alors déterminée à faire le peau à peau. Heureusement, mon mari, ma fille et moi avons pu passer plus ou moins 2 heures en tranquillité dans la salle d’accouchement après la naissance. Une infirmière en périnatalité nous montrait comment pratiquer le peau à peau. On est en position allongée ou assise (avec un porte bébé on peut aussi rester debout). Les poitrines du parent et du bébé doivent être en contact direct, cœur contre cœur. On couvre le dos du bébé avec une couverture.

Ma fille semblait profiter de ces moments de contact intense avec ses parents. Au début nous le faisions après chaque boire, papa et maman alternaient. Par la suite, je le pratiquais quelques fois par jour et finalement une fois par jour. À deux mois post-partum, nous avons arrêté de faire le peau à peau. Pourquoi? Je me sentais mal à l’aise de rester alitée une fois réveillée. Je me sentais coupable de « ne rien faire ».

C’est bien dommage de voir les choses ainsi… Plus tard j’ai compris que nous, les parents, sommes le monde de nos tout-petits. Tout ce qu’on fait avec eux crée de nouvelles connections dans leur cerveau, essentielles pour leur croissance physique et mentale. Ils apprennent d’ailleurs davantage à travers leur sens du toucher, dont par exemple le peau à peau. Donc oui, les parents qui interagissent avec leur bébé – parler, jouer, les toucher de façon positive, chanter, bercer – font beaucoup toute la journée, même si ça semble « ne rien faire ». Et donc oui, nous faisons beaucoup quand nous restons alités peau à peau avec bébé. Quand nous permettons à nos tout-petits de vivre les bienfaits du toucher positif, du contact humain authentique et sécurisant, nous aidons à construire un futur où les gens se sentent bien dans les interactions sociales et pas angoissées. Ça pourrait aider grandement pour éviter les problèmes de santé mentale.

Donc oui, nombreux sont les avantages du peau à peau pour nos bébés. Cependant, une autre raison pour laquelle  j’ai tellement adoré le peau à peau, c’est que ça a eu un impact incroyablement positif sur moi. Les moments de peau à peau étaient des moments d’un immense bien-être, de détente et de sérénité. Rarement je me suis sentie aussi équilibrée que pendant ces moments privilégiés avec mon bébé. Je suis quasiment sûre que le peau à peau (tel que l’allaitement, qui produit aussi des hormones de bonheur et d’amour) m’a évité de développer une grande dépression post-partum, même si je souffrais régulièrement d’irritabilité, surtout en relation avec mon conjoint. Le bien-être mental et physique que ma fille et moi avons vécu ensemble grâce au peau à peau a marqué le début d’une incroyable histoire d’amour et d’intense connexion que j’espère nous conserverons pour le reste de notre vie. J’espère qu’un jour, elle utilisera ces souvenirs de son corps pour envelopper, protéger et aimer son propre bébé à son tour…

Mama Liah 

"

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s