La comparaison (tsé, le fameux gazon plus vert chez le voisin…)

Par défaut
La comparaison (tsé, le fameux gazon plus vert chez le voisin…)

Êtes-vous comme moi ? Moi, je n’y échappe pas. Dès que je regarde quelqu’un, des jugements « popent » dans ma tête malgré moi et la comparaison embarque ! Comparaisons physiques : elle est plus ou moins grosse, plus ou moins grande, ridée ou pas, etc. Puis les comparaisons psychologiques : a-t-elle l’air plus heureuse, plus épanouie, plus fatiguée, plus ou moins patiente, etc, etc. Puis les comparaisons familiales : plus ou moins d’enfants, quel âge, plus beaux que les miens, allaités, couches lavables, gentils ou insupportables, etc, etc, etc! Sans oublier les comparaisons matérielles : maison, auto, vêtements, jouets, poussettes du futur, etc, etc, etc, etc!

Êtes-vous bien avec vos choix de vie ? Avez-vous la liberté de faire des choix qui vous conviennent ? Je peux dire que je suis choyée, je peux faire plusieurs choix, soit dans le type d’éducation que je veux offrir à mes enfants, le niveau de confort matériel que je veux avoir, le type de carrière que je peux développer. Mais malgré tous les choix que l’on peut faire, je trouve qu’il faut être solide et avoir confiance en soi pour ne pas flancher face à la pression des modèles que nous imposent la société, notre famille, notre communauté.

Deux événements m’ont aidé à assumer mes choix de vie. D’abord d’avoir deux enfants. Et oui, c’est la venue de mon deuxième qui m’a montré à quel point (même dans une même famille, avec les mêmes gênes), nous avons tous des particularités et des besoins différents. C’est donc la même chose pour chaque femme, homme, parent, famille : on a tous des particularités et des besoins différents. En fait, je devrais plutôt dire des besoins semblables mais qui s’expriment différemment, puisque nous sommes tous humains à la base. Le deuxième événement, relié au premier, c’est que mon petit 2e est autiste. Un autiste perçoit, ressent, comprend, s’exprime et apprend tout autrement que la majorité. Chaque jour j’apprends à voir le monde un peu à sa façon, en changeant mon angle de vue, et en développant mon accueil et mon amour inconditionnel pour tous ceux qui sont différents.

Et oui, ce que j’ai oublié de dire au début, c’est que oui, tous ces jugements « popent » dans ma tête, pour ensuite être accompagnés d’un « je t’accepte comme tu es, je suis curieuse d’en connaître plus sur les raisons de tes choix, et tout est parfait comme ça ! »

Bon, je ne suis pas encore un Dalaï-Lama, mais disons que j’essaie de voir plus loin que les apparences. Parfois c’est trop à l’opposé de moi. Parfois c’est incompréhensible aussi, mais bon, je me dis qu’il y a des raisons derrière chaque choix.

Alors voilà, que vous soyez vegan ou fast-foodie, que vous allaitiez 12 fois par nuit ou que vous donniez que le biberon, que vous fassiez l’école à la maison ou que votre petit dernier soit la « bolle » de l’école privée, que vous soyez mono, bi ou mutli-parentaux, que votre « babi » reste accroché à vous toute la journée même dans votre douche ou que vos enfants passent la semaine en garderie…C’EST BEN CORRECT DE MÊME!

Donnons-nous le droit de vivre la vie qui nous convient, et tant mieux quand on a la liberté de le faire!

Voici un peu mes choix de vie, ce sont les miens, et j’apprends à les assumer de plus en plus :

Je suis mariée avec un homme (extraordinaire) de 16 ans de plus que moi

J’ai 2 enfants de moins de 5 ans, accouchés par césarienne les 2.

J’ai pris 10 lbs depuis mes 2 grossesses.

Ma fille est très douée, mon garçon est autiste (et doué à sa façon).

Ils ont été allaités jusqu’à 1 an.

Ils ont porté des couches lavables jusqu’à 2 ans pour ma fille, un an pour mon garçon.

On a fait le 5-10-15 pour ma fille, pour mon garçon je me suis levée 6 fois par nuit pendant 15 mois.

Ils vont à la garderie (d’abord milieu familial, puis installation) 4 jours par semaine.

J’ai ma propre entreprise et je travaille parfois 50 heures par semaine, mais beaucoup d’heures quand les enfants dorment.

J’adore les voyages, on est parti 2 semaines quand ma fille avait 1 an et elle s’est fait gardée. J’en avais vraiment besoin!  Je ferai peut-être un voyage seule bientôt, pour me retrouver après tant d’événements intenses en peu d’années.

Mes enfants iront probablement à l’école privée, c’est mon choix, par expérience personnelle dans les 2 milieux.

Avant je riais de la banlieue. Eh bien me voilà dans une maison de Longueuil, avec piscine et gazon bien taillé (bof, pas toujours!).

On mange parfois du gruau pour souper !

On adore le St-Hubert, même si c’est trop salé et trop gras ! Mais ça nous donne l’occasion de manger chaud, assis, pas de vaisselle à laver !

Et j’ai découvert la poutine depuis 1 an ! Ça m’aidera pas avec mes 10 lbs de trop! (en fait, qui a dit qu’elles sont de trop?)

Je pourrais continuer, mais dans le fond…avouez que vous aimeriez en savoir plus …pour comparer avec vous, non ?  Ha! Ha!

ET voilà, on n’y échappe pas!  C’est la nature humaine ! On veut se comparer, pour valider nos choix et zieuter du côté du voisin.

Mais l’important, c’est d’aller au-delà de ce qu’on voit !

On fait ce qu’on peut, on fait ce qu’on veut, on fait ce qu’on croit, on fait ce qu’on a appris, on fait du mieux qu’on peut avec ce qu’on a! Voilà!

Je vous souhaite d’assumer vos choix, et de respecter ceux des autres !

 

Émilie

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s